mardi 11 mars 2008

Clintobama

La bataille entre Barack Obama et Hillary Clinton pour remporter l’investiture démocrate à l’élection présidentielle est si serrée et certains de leurs partisans si fermement attachés à leur candidat (l’élite de gauche, les jeunes et les Africains-Américains pour Obama, les femmes, les ouvriers et les Latinos pour Clinton) que le vainqueur qui sortira de ces primaires pourrait souffrir en novembre des cicatrices mal refermées de cet affrontement. C’est en tout cas ce que craignent certains démocrates qui pensent avoir trouvé une solution à ce problème insoluble : le ticket Clinton-Obama ou Obama-Clinton, les deux se mettant d’accord pour faire campagne ensemble pour devenir président et vice-président.

Mais reste à décider qui serait le leader de cet éventuel tandem. Et c’est là que cela se complique.

Hillary Clinton a ressorti l’hypothèse d’un tel tandem après sa victoire le 4 mars dans l’Ohio et le Texas, avec bien sûr l’idée qu’elle ferait campagne pour être présidente et que Barack Obama serait son colistier. « Bien sûr, nous devons décider qui est le leader de ce ticket. Et je pense que les gens de l’Ohio ont très clairement dit que cela devrait être moi », a-t-elle dit, avec aplomb. Il y a quelques jours, dans le Mississipi, elle a encore insisté devant des supporters : « Vous devez faire un choix. Beaucoup de gens souhaitent ne pas devoir en faire. Il y a des gens qui disent ‘J’aimerais pouvoir voter pour vous deux ’. Et bien, cela pourrait être possible un jour, mais d’abord j’ai besoin de votre voix mardi » (la primaire dans le Mississipi est le 11 mars).

Bill Clinton est venu en renfort, déclarant lors d’un meeting électoral : « Il (Barack) gagnerait les zones urbaines et le haut du pavé (on dirait en France les CSP+), et elle (Hillary) gagnerait les zones rurales traditionnelles que nous avons perdu quand Reagan était président. En additionnant ces deux choses, vous auriez une force pratiquement imbattable ».

Mais Obama n’est pas du tout d’accord et accuse les Clinton de la jouer tactique. D’abord, il a écarté mollement l’idée, espérant qu’elle allait mourir toute seule : « Il est très prématuré de commencer à parler d’un ticket ensemble ». Mais une semaine plus tard, l’idée circulant toujours dans le camp démocrate, il a décidé de hausser le ton. « Je ne sais pas comment quelqu’un qui est en seconde position peut offrir la vice-présidence à celui qui est à la première place », a-t-il dit lundi. « J’ai remporté plus de voix que la sénatrice Clinton. J’ai plus de délégués ». Il a rappelé que la campagne Clinton l’accuse de ne pas être prêt à diriger le pays. « Si je ne suis pas prêt, comment pourrais-je être un grand vice-président ? » La réponse ferme d’Obama montre combien la suggestion de Mme Clinton et de son époux Bill semble séduire une partie des démocrates comme solution à cette bataille qui n’en finit pas.

Obama n’a rien à gagner à parler d’un improbable ticket Obama-Clinton. Vous l’imaginez avoir Hillary et Bill à la Maison Blanche ? Ce serait un peu dur à gérer. Et puis Hillary n’a certainement pas envie de récupérer le strapontin alors qu’elle a déjà passé huit ans à la Maison Blanche en tant que Première Dame. En revanche, Hillary en offrant la vice-présidence à Barack tirerait partie de l’Obamania qui agite certains Américains et Obama pourrait se servir de ce poste comme rampe de lancement pour une nouvelle candidature à la présidence.

3 commentaires:

Yibus a dit…

Rampe de lancement ? Ou pas... Le momentum peut s'avérer temporaire, c'est peut être l'année ou jamais pour Obama. En tout cas, traquenard des Clinton finement et fermement déjoué par Obama. Mais tout cela laissera des traces indélébiles dans le camp démocrate...

Laurent a dit…

En effet, la solution du tandem est peut-être la bonne.
Mais comme tu dis, reste à décider qui sera le chef !

Je me permets de faire pointer ma catégorie qui contient plusieurs billets à propos des élections aux Etat-Unis

Flo a dit…

Si ticket il y a, ca ne pourra etre que Clinton-Obama. Si ce ticket est elu, et que tout se passe bien sous la presidence d'Hillary, Obama pourra prendre la releve derriere, de VP a president. En theorie, ce serait l'ideal: plusieurs annees de presidence democrate. Je leur demande juste de ne pas se detruire mutuellement en attendant.